108 Le Standard de l'Australian Silky Terrier

Standard de L'Australian Silky Terrier

L'AUSTRALIAN SILKY-TERRIER

 

Trop souvent confondu avec son cousin britannique, le Yorkshire, le Silky-terrier est originaire d'Australie. Il affiche un tempérament et des spécificités bien marquées.

Le Silky est un petit chien de 22/25 centimètres pour un poids variant de 3,5 à 5 kilos. C'est sa longue fourrure soyeuse qui lui valu son nom. Ce terrier australien est apparu au début du siècle dernier, à l'issu de très nombreux croisements entre divers terriers anglais. En 1959, quand il fut reconnu comme race à part entière dans son pays et le reste du monde, il s'appelait : SYDNEY SILKY TERRIER.

Il est présent en France depuis le début des années soixante, mais cela ne fait que très peu d'années qu'il sort de la confidentialité et encore il est rare que les naissances dépassent la barre des 30/40 chiots par an.

L'ombre de son cousin britannique est trop importante, pour que l'on si intéresse vraiment !

L'Australian Silky-Terrier a beau se parer d'une superbe robe de soie bleue et feu (dans diverses nuances), il est, et il reste un authentique terrier. Intelligent, audacieux, solide, vif, tenace et courageux, voire redoutable face à des rongeurs ou des lézards (dans son Australie natale, le Silky chassait les serpents - du moins c'est ce qu'il se dit !). Mais il sait aussi être un charmant petit compagnon, grand copain des enfants. Du fait de sa " rusticité " la fourrure du Silky est d'un entretien aisé et à la portée de tous, surtout de ceux qui aiment les chiens à poils longs " sans entretien ". Le gros avantage de ce chien c'est qu'il ne mue pas, ni ne perd ses poils. Un bon coup de brosse par semaine, un bain de temps en temps... Le tour est joué !

Le Silky-Terrier fait partie de ces races qui ont des atouts et qui séduiront dès le premier contact ; il faut seulement se donner la peine de le découvrir.

 

Standard F.C.I. N°236 / 06.12.2012 / F 
 
TERRIER AUSTRALIEN A POIL SOYEUX

(Australian Silky Terrier) 
 
 

 
TRADUCTION : Prof. R. Triquet. 
 
ORIGINE : Australie 
 
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 
08.10.2012. 
 
UTILISATION : Terrier. 
 
CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 3 Terriers. 
 Section 4 Terriers d’agrément. 
 Sans épreuve de travail. 
 
BREF APERCU HISTORIQUE: Les deux ancêtres les plus 
importants de cette race sont le Terrier australien et le Yorkshire 
Terrier. Entre 1820-1830, une femelle terrier à poil raide (Broken 
Coated Terrier) d’une couleur de corps bleue, élevée en Tasmanie, 
fut exportée en Angleterre et mariée à un Dandy Dinmont  
Terrier. Un certain Mr McArthur Little de Londres a acheté deux 
chiots de cette portée et a expérimenté à l’élevage afin d’obtenir 
un poil doux et soyeux. Ce Mr Little a ensuite déménage à Sydney, 
en Australie, où il a continué son programme d’élevage en 
utilisant des terriers australiens et Yorkshire terriers. Ces chiens 
ont vite été exportés vers toutes les colonies de l’Australie et le 
terrier australien à poil soyeux fut reconnu en tant que race à part 
entière. Un premier standard de la race fut établi au début des 
années 1900. 
 
ASPECT GENERAL: Chien compact, construit modérément bas, de 
longueur moyenne, aux lignes finement dessinées, mais avec une 
substance suffisante pour rappeler qu’il est capable de chasser et de 
tuer les rongeurs des maisons. Le poil soyeux, droit, séparé par une 
raie, donne au chien un aspect bien soigné. 
 
COMPORTEMENT/CARACTERE: Il doit faire preuve des 
caractéristiques des Terriers, réunissant l’ardente vivacité, l’activité et 
la robustesse. Un terrier miniature courageux et noble, qui est un 
des meilleurs compagnons. 
 
TETE: Tête de longueur modérée, légèrement plus courte de 
l’extrémité du nez à un point situé entre les yeux, que de ce point à 
l’occiput. Elle doit être forte et de caractère terrier, étant modérément 
large entre les oreilles. 
 
REGION CRANIENNE: 
Crâne: Plat et non rempli entre les yeux. Il porte un toupet de poils fins 
et soyeux qui ne retombe pas sur les yeux (le poil long qui retombe sur 
le chanfrein et sur les joues est un grave défaut). 
 
REGION FACIALE: 
Truffe: Noire. 
Lèvres: Serrées et nettes. 
Mâchoires/dents: Mâchoires fortes. Dents régulières et non mal 
rangées faute de place. Les incisives supérieures recouvrent les 
inférieures dans un contact étroit (articulé en ciseaux). 
Yeux: Ils doivent être petits, ovales, jamais ronds ni proéminents, de 
couleur aussi foncée que possible. Ils expriment une vive intelligence. 
Oreilles: Elles doivent être petites, en forme de V. Le pavillon est fin. 
Elles sont attachées haut sur le crâne, droites, entièrement dépourvues 
de poil long. 
  
COU: De longueur moyenne, légèrement galbé, il a du cachet et 
s’insère harmonieusement dans les épaules. Bien couvert d’un poil 
long et soyeux. 
 
CORPS : Modérément long par rapport à la hauteur au garrot. 
Ligne du dessus: Toujours droite (en station comme en mouvement). 
Rein: Solide. 
Poitrine: De hauteur et de largeur modérées. Côtes bien cintrées, 
s’étendant vers l’arrière, vers le rein qui est solide. 
 
QUEUE : Si la queue est coupée, elle est attachée haut, portée 
dressée, mais pas trop gaie. Ne doit pas présenter de franges. 
Queue non coupée: les trois premières vertèbres doivent être portées 
droites ou légèrement incurvées mais non recourbées sur le dos. La 
queue ne doit pas être enroulée. Sa longueur participe à l’équilibre des 
formes. De même que la queue coupée, la queue non coupée ne doit 
pas présenter de franges. 
 
MEMBRES 
 
MEMBRES ANTERIEURS: 
Vue d’ensemble: Les antérieurs ont une ossature ronde finement 
dessinée. Ils sont droits et bien disposés sous le corps sans aucune 
faiblesse dans la région métacarpienne. 
Epaules Fine et bien inclinée en arrière, formant avec les bras une 
bonne angulation et parfaitement appliquée contre les côtes. 
Coudes: Ils ne sont tournés ni en dedans ni en dehors. 
Pieds antérieurs: Petits, munis de bons coussinets ; pieds de chat aux 
doigts bien serrés. Les ongles doivent être noirs ou très foncés. 
 
MEMBRES POSTERIEURS: 
Cuisses : Bien développées. 
Grasset (genou) : Bien angulé. 
Jarret : Bien coudé. Vus de derrière les jarrets doivent être bien 
descendus et parallèles. 
Pieds postérieurs: Petits, munis de bons coussinets ; pieds de chat aux 
doigts bien serrés. Les ongles doivent être noirs ou très foncés. 
 
ALLURES : Allures dégagées et franches sans laxité des épaules ni de 
coudes. Ni les pieds ni les métacarpes ne doivent tourner vers 
l’intérieur ou l’extérieur. Les postérieurs doivent donner une forte 
impulsion et présenter une grande flexibilité des grassets et des jarrets. 
Vus de derrière, les membres postérieurs en mouvement ne doivent 
être ni trop serrés ni trop écartés.  

ROBE:
 
Poil: Doit être plat, fin et brillant, d’une texture soyeuse. Le poil ne doit 
pas être long au point de gêner le chien dans son action et il doit 
laisser voir un espace sous le chien. Les pieds antérieurs et 
postérieurs sont dépourvus de poils longs. 
 
Couleur : Tous les tons de bleu et de feu (fauve) sont admis. Plus ces 
couleurs sont intenses et plus elles sont nettement définies, mieux cela 
vaut. 
L’argent et blanc n’est pas admis. Le bleu sur la queue doit être très 
foncé. On recherche le toupet de couleur bleu argenté ou fauve. 
Le bleu et feu est distribué comme suit : feu autour de la base des 
oreilles, sur le museau et le côté des joues ; bleu de la base du crâne 
jusqu'à l’extrémité de la queue, descendant sur les membres antérieurs 
jusqu'à proximité des poignets et descendant des cuisses jusqu’aux 
jarrets. La ligne feu descend sur les grassets et va des poignets et des 
jarrets aux doigts. Couleur feu autour de l’anus. La couleur bleue du 
corps ne doit pas comporter de fauve ni de bronze. Les marques feu 
doivent être exemptes de charbonnures. La couleur noire est admise 
chez les chiots ; la couleur bleue doit être bien présente vers l’âge de 
18 mois. 
 
TAILLE ET POIDS : 
Hauteur au garrot: Males : de 23 à 26 cm 
 Femelles: peuvent être légèrement plus petites. 
Poids: Proportionné à la taille. 
 
DEFAUTS: Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré 
comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses 
conséquences sur la santé et le bien-être du chien. 
 
DEFAUTS GRAVES: 
 Dessus plongeant ou présentant une voussure, constitue 
un défaut grave. 
 
DEFAUTS ENTRAINANT L’EXCLUSION: 
 Chien agressif ou peureux. 
 Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre 
physique ou comportemental sera disqualifié. 
 
N.B.: Les mâles doivent avoir deux testicules d’apparence normale 
complètement descendus dans le scrotum.