103 L histoire du Berger Australien


Les Origines de L'Australian Shepherd

 

Les origines du berger australien semblent être une histoire fort complexe, qui récemment à subit quelques 'coup de théatre'.
Effectivement Sophie Licari dans le numéro de décembre 2008 de 'Vos Chiens magazine', à éclairé l'historique de l'Aussie, d'une toute nouvelle piste toute à fait intéressante et fort plausible.

Pour ma part, je vous livre ci dessous la version qui pour le moment semble celle qui est admise par le plus grand nombre. Est-ce la vraie?

A vous de vous faire juge en lisant les différentes origines qui furent écrites pour notre Australian Shepherd.

Les Espagnols figurent aussi parmi les immigrants de l'époque, eux aussi firent suivre leurs animaux familiers, notamment les moutons Mérinos et leur fantastique laine qui tinrent une place prépondérante sur le marché aux XVIème et XVIIème siècles. Ces espagnols étaient de fameux fermiers et avaient également de fabuleux chevaux.

Chaque vague d'immigrants fit beaucoup pour l'importation de différentes races de chiens dans le nouveau monde. Les Ecossais apportèrent leur colley type Bearded, les Gallois le berger gris de Galles, typé également sur le Bearded. Les immigrants Irlandais vinrent avec le Glenwherry collie, un berger de type Border et les français avec des Bouviers des Flandres. Quant aux Germaniques ils immigrèrent avec leur berger ' Allemand ' ainsi que divers chiens de type Spitz. Cependant les plus connus étaient bien entendu les bergers Anglais, appelés Colley de ferme en Amérique, de plus il ne manque pas de partisans pour affirmer que l'Old English Sheepdog est l'un des principaux ancêtres de l'Australian Shepherd.

Chaque région et communauté, établie et développa un type de chien de berger selon ses besoins propres. Ils appelaient chaque variété d'un nom spécifique, comme :

Berger Espagnol, Bobtail, Berger de Californie, Berger Bleu du Nouveau Mexique.

Aussi on peut s'interroger sur le nom de notre Aussie, car d'après les histoires et les photographies retrouvées, ce chien était présent sous une apparence relativement proche de celle que nous lui connaissons aujourd'hui, dans tout le Nord de l'Amérique et spécialement dans l'Ouest, alors comment en vint-on à l'appeler : Berger Australien ?

D'où vinrent-ils ? Furent-ils issus de nombreux mélanges de race de type britannique ou vinrent-ils avec les immigrants basques qui arrivèrent sur le sol américain via l'Australie ?

Sont-ils issus de ces petits bergers Basques ou sont-ils un mélange de l'ensemble ?

La vérité sur les origines de l'Aussie est probablement à mi-chemin de toutes ces hypothèses.

Comme nombre d'américains, l'Aussie est l'aboutissement un incroyable mélange. A différents moments de son histoire récente il fut envisagé de changer son nom de Berger Australien en Berger Américain, car après tout c'est sur ce continent qu'il fut connu, apprécié et développé. 


AUSTRALIE, 17EME SIECLE :

A cette époque cette île attirait beaucoup de gens, Allemands, Français, Irlandais et Gallois immigrèrent en masse. Les chiens Anglo-Saxons aussi bien évidemment. La population de moutons devint telle qu'il fut nécessaire d'avoir de bons chiens pour les garder et les conduire, surtout au vu des étendues de terre dans lesquelles ils paissaient.

Quand la race de moutons Mérinos fut importée, les Espagnols et les Basques firent suivre leurs chiens, Berger des Pyrénées et Catalans. Après leur arrivée sur ce continent leur mariage avec les autres races déjà présente fut plus accidentel qu'intentionnel.

Les Basques, peuple hautement mythique parlant une langue qui n'existe nulle part ailleurs, qui n'a pas d'écriture, et dont l'histoire n'est véhiculée que par les anciens qui la racontent aux nouvelles générations, avaient un chien, souvent bleu, dont beaucoup pensent qu'il est l'ancêtre direct de l'Australian Shepherd. Les Basques n'étant pas tous des bergers dans l'âme certains immigrèrent dans l'espoir de trouver fortune dans ce nouveau monde, et ils en fut de même lorsqu'ils quittèrent ce territoire pour aller en Amérique à l'époque de la ruée sur l'or. 


AMERIQUE, FIN XVIII ème DEBUT XIX ème SIECLE :

Ils se rendirent vite compte que les routes n'étaient pas pavées d'or et certains redevinrent les bergers qu'ils étaient dans leurs Pyrénées natales. De plus ils savaient pouvoir compter sur de précieux auxiliaires, le petit berger originaire de leurs vallées reculées. Les ' Little Blue Dogs ' qui accompagnèrent les moutons firent grosse impression dans les fermes américaines. Leurs qualités et leurs capacités de travail sur les moutons les rendirent rapidement populaires dans l'Ouest et le Nord de l'Amérique. Il ne fallut pas longtemps aux fermiers pour comprendre le potentiel de ces petits chiens, qu'ils marièrent avec les différentes races de chiens de berger qui étaient déjà présentes sur le territoire.

Jay Sisler originaire de l'Idaho, les rendit célèbres dans tous les Etats Unis lors de ses démonstrations de rodéo pendant lesquels il montrait un spectacle de chiens ' savants '.

Jay Sisler acquis en 1939 son premier chien ' bleu ' : Keno ; sa première chienne, bleue, également était d'origine inconnue ; ces deux chiens produisirent Shorty et Stub qui devinrent les vedettes du spectacle de Sisler. D'ailleurs les studios Disney leur consacra 2 films: The world's greatest cow dog et Run appaloosa run.

Jay Sisler n'était pas éleveur au sens propre du terme, il fit peu de portées cependant lui et son frère contribuèrent grandement au développement du berger australien moderne. Shorty eu une grosse descendance, il était d'un excellent type bleu merle, avec une forte personnalité et une énorme capacité de travail, il fut la star de Sisler pendant des années, encore aujourd'hui on peut le retrouver parmi les ascendants dans de nombreux pedigrees.

Shorty était, notamment, le père de Sisler's Joker, dont la petite fille : Tailor's Buena devint une reproductrice très importante pour la race, produisant notamment : Hartnagle's Hud et Homer's Jill. Le fils qui sera considéré comme ' le plus important ' fut Wood's Jay (1950-1964) car il devint un reproducteur dont la nombreuse descendance fut considérée comme excellente pour la race, dont Wood's Stubby et Nettersheim's Twinkle.

Parmi les pionniers de la race il y a Mme Juanita Ely qui acquis son premier Aussie vers 1920, quand elle importa des moutons d'Australie, le cheptel était accompagné d'un petit chien bleu. Elle acquis par la suite Ely's Blue auprès de Gene Sisler. Cette chienne est à la base de la production : Flintridge et Wood.

La race continua de se développer et le type s'améliora pour ressembler à l'Australian Shepherd que l'on connaît. Les premières années, l'élevage se concentra surtout en Arizona, Californie, Colorado et la Côte Pacifique. Alors que la race a de plus en plus d'adeptes de nombreux clubs se forment. Un des premier en nombre de membres et en nombre de chiens inscrit dans ses livres est l'ASCA (Australian Shepherd Club of America) fondé en 1957 à Tuscon en Arizona, il fut longtemps le seul détenteur de milliers de pedigrees. Ce club créa en 1970 un vaste programme d'exposition de beauté dans lequel les chiens peuvent obtenir un titre de champion ASCA, et des concours de travail pour la préservation des qualités intrinsèques de l'Aussie. C'est ce même club qui rédigea en 1977 le standard de la race qui est toujours en vigueur actuellement. Ce club ne souhaitait pas particulièrement la reconnaissance de la race par l'AKC, la demande fut introduite par un autre club : USASA (United Stades Australian Shepherd Association), qui obtint la reconnaissance officielle de l'Australian Shepherd en 1991. La FCI fit de même en 1996. En France les pedigrees des chiens ASCA sont également reconnus ainsi, un éleveur faisant reproduire en France peut inscrire sa portée au LOF et à L'ASCA (si les 2 parents possèdent un pedigree de ce ASCA).

Chez nous, il semblerait que la race fut introduite vers 1975. mais ce n'est qu'en 1988 que l'Australian Shepherd arrive en France par la grande porte, grâce à M.Tamba -élevage de l 'Ayer's Rock - qui importe une femelle pleine des Etats Unis, et Mmes Gounon et Joly qui elle importa un couple de Grande Bretagne où elle race était déjà bien implantée, de l'élevage ' Gefion's ' . Plusieurs autres éleveurs, très présents sur l 'élevage actuel, se lanceront dans l'aventure sans même attendre la reconnaissance officielle et pour n'en citer que quelques-uns :

Mme Bernard - de l'Orée des Charmois, Mme Wallois - des Chemins Cathares, Mme Levitte - de la Hoopa Valley, Mme Dumas - du Domaine de la Camosciara, Mme Francou - du Domaine de l'Arinella Bianca, Mme Tont - de l'Etoile des 3 Bergers....

Depuis une dizaine d'année le berger australien est très en ' vogue ' et une foule de nouveaux éleveurs ont démarré l'élevage de ce merveilleux chien, gageons que tous auront la volonté de continuer sur les traces des pionniers qui voulaient un ' bon et beau ' chien....